Rage

Création 2012

Lors d’une tournée régionale en Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale, Anthony Égéa rencontre des danseurs avec lesquels nait immédiatement l’envie de créer un spectacle: « Ils m’ont bousculé par leur danse puissante, personnelle et par leur charisme redoutable. »

La dizaine de pays traversés laisse des sensations, des musiques et des envies qu’Anthony Egéa développe dans cette pièce : vision partielle et forcément partiale d’une Afrique aux visages multiples.

« Je veux proposer des images et des états de corps qui nous interrogent; les danseurs de ce projet sont porteurs d’un vécu et d’un regard qui sont au cœur de la création que nous allons coécrire. »

Très présente en Afrique, la danse hip hop est déjà métissée avec les danses traditionnelles et contemporaines. Le Krump y est très vivant. Cette danse de rébellion, née dans les ghettos américains après les émeutes de Los Angeles en 1992, est issue de la violence, de l’isolement, et de la pauvreté. Elle trouve un écho particulier chez les danseurs Africains avec lesquels Anthony Egéa chorégraphie ici une danse incarnée, urgente, brute et sauvage.

RAGE c’est un travelling sur UNE Afrique contemporaine où les scènes de vie s’égrainent. Ponctuées par le grin*, les journées semblent suspendues, le temps n’a pas de prise, la vie propose des moments, des endroits.

Mentions obligatoires

Direction artistique : Anthony Égéa

Chorégraphie : Anthony Égéa

Musique : Yvan TALBOT

Scénographie et lumières : Florent Blanchon

Distribution : Raymond SIOPATHIS (République Centrafricaine), Salah KEITA (Mali), Djaroule Evrard Kévin Gaël MVOU (Gabon), Salim MZE HAMADI MOISSI (Union des Comores), Kirsner TSENGOU DINGHA (Congo), Seibany Salif TRAORE (Burkina Faso)